Comment arrêter d’être trop gentil et éviter d’être exploité : les 5 points clés

Comment arrêter d'être trop gentil et éviter d'être exploité : les 5 points clés

Au quotidien, quelqu’un peut vite faire face à une situation pas toujours confortable : être trop gentil pour autrui, et donc ne plus penser à soi. Aider les autres et être là pour eux, pour les pardonner facilement, c’est bien. Mais, si vous êtes trop gentil, vous pourrez en souffrir et perdre toute confiance en vous. 

Comment s’apercevoir que l’on est une personne qui est trop gentille ?

Tout d’abord, il est important de comprendre que l’on est parfois, voire souvent, trop gentil. En effet, ce n’est pas une situation détectable facilement surtout lorsqu’il s’agit de vous-même et pourtant, vous en rendre compte pourrait vous éviter de faire face à des abus de confiance, à de la manipulation et surtout à penser à votre bien-être.

A lire en complément : Les bienfaits insoupçonnés d'un temps précieux en famille

Au travail ou même en amour, le fait d’être trop gentil vous fera forcément défaut sur le long terme ! Si vous avez tendance à fuir les conflits, à avoir peur de la réaction d’une autre personne, de rire alors que vous n’avez pas forcément envie et de dire des choses que vous ne pensez pas pour faire plaisir, c’est très certainement que vous êtes trop gentil. En amour, par exemple, vous privilégiez les activités qui font plaisir à votre partenaire de vie plutôt qu’à vous tous les week-ends. Au travail, vous laissez passer des comportements inappropriés envers vous et qui vous feront parfois perdre toute confiance en vous. Reprenez le pouvoir de votre vie et ne vous laissez plus faire par peur ou par besoin d’être sans cesse gentil.

Dans la pire situation, vous pourriez faire face à un manipulateur pervers et narcissique qui abusera de votre gentillesse.

A découvrir également : Divorce : bien choisir son avocat (et comment)

Comment arrêter d'être trop gentil et éviter d'être exploité : les 5 points clés

5 conseils clés pour ne plus avoir peur d’être trop gentil

Pour vous aider à être moins gentil et à ne plus tout accepter au quotidien, voici 5 conseils clés.

Gagnez confiance en vous pour ne plus avoir peur de quelqu’un

Tout d’abord, si vous êtes quelqu’un de trop gentil, vous avez peut-être parfois peur que l’on vous abandonne. Ainsi, vous laissez tout passer même un comportement manipulateur provenant d’un pervers ou une perverse narcissique.

Vous devez alors comprendre pourquoi vous êtes trop gentil et faire le point sur vos émotions pour regagner confiance en vous. Face à un pervers narcissique, éloignez-vous au maximum de cette personne pour regagner confiance en vous avant tout, c’est primordial.

Ne plus dire oui à tout le monde

Lorsque vous avez entamé cette première étape, il va falloir prendre une habitude qui ne sera peut-être pas facile : ne plus dire oui à tout le monde et tout le temps.

Il faut parfois savoir mettre vos priorités au premier plan de votre vie mais comment faire ? C’est simple, lorsque cela ne vous arrange pas, dites non à une personne en vous excusant simplement, sans en faire des tonnes.

Affirmez vos choix envers une autre personne

La troisième étape consistera à affirmer vos besoins et vos émotions dans une relation, que ce soit en amour ou même au travail. Affirmez-vous et surtout, exprimez clairement vos choix. 

C’est une des clés primordiales pour faire comprendre à l’autre que vous avez votre façon de penser et que vous avez besoin de faire telle ou telle activité par exemple.

Osez devenir parfois égoïste en pensant à vos émotions et vos besoins

On ne parle pas de devenir totalement égoïste et de ne penser qu’à vous, mais il faut savoir

faire la différence ! En effet, il faut essayer de reconnaître quand une personne abuse de votre gentillesse et lorsqu’une personne a vraiment besoin de vous. Votre sentiment ne doit pas venir décider à votre place, soyez objectif dans cette relation.

S’entourer d’une personne ou de plusieurs personnes qui n’abusent pas de votre gentillesse

Enfin, une des clés pour ne plus être trop gentil et victime d’un manipulateur pervers narcissique est de savoir s’entourer de personne de confiance. Évidemment, c’est sans doute une étape qui sera difficile, mais soyez attentif aux moindres signes et éloignez-vous d’une relation toxique immédiatement. Dans ce domaine, un professionnel en psychologie peut vous aider.

Comment mettre des limites et dire non sans culpabiliser ?

Pour mettre des limites et dire non sans culpabiliser, pensez à bien réfléchir à vos priorités. Demandez-vous si cette demande sert votre propre bien-être ou celui des autres. Vous n’êtes pas obligé(e) d’être disponible pour tout le monde en permanence.

Si vous ressentez de la culpabilité lorsque vous refusez quelque chose, essayez de comprendre pourquoi. Est-ce que c’est parce que vous pensez avoir déçu quelqu’un ? Ou avez-vous peur que les gens ne pensent plus aussi favorablement à votre sujet ?

Souvent, ces sentiments sont influencés par des croyances profondément ancrées qui peuvent être remises en question. Il peut être utile de travailler sur ces croyances limitantes avec un thérapeute ou d’autres professionnels afin de changer votre perspective.

Rappelez-vous qu’il n’y a rien de mal à prendre soin de soi. En apprenant à mettre des limites et à dire non sans culpabiliser, vous aurez plus d’énergie pour consacrer aux choses qui comptent vraiment pour vous dans la vie.

Comment gérer les personnes qui profitent de notre gentillesse ?

Malheureusement, vous devez prendre soin de vous-même avant tout. Si une situation ou une relation toxique continue à vous peser malgré tous vos efforts pour y remédier, il peut être temps de couper les ponts pour préserver votre propre santé mentale et émotionnelle.

N’oubliez jamais que mettre fin à une relation abusive ou inappropriée est un acte courageux qui nécessite souvent beaucoup de force intérieure. En trouvant le courage nécessaire pour agir, vous pouvez reprendre le contrôle de votre vie et commencer à vivre pleinement sans avoir constamment peur d’être exploité en raison de votre gentillesse naturelle.