Garde partagée : fonctionnement et comment en bénéficier

Le divorce est une étape qui peut s’avérer difficile à supporter, notamment pour les enfants. En effet, il contraint le plus souvent ces derniers à subir les affres de la séparation. Pour permettre aux enfants de profiter de chacun de leurs parents, le droit de la famille a instauré la garde partagée. Dans cet article, on parlera du fonctionnement de la garde partagée et de ce qu’il faut faire pour en bénéficier.

Fonctionnement de la garde partagée

La garde partagée est un système de garde des enfants qui intervient lors d’un divorce ou d’une séparation. Dans un processus de garde partagée, chacun des enfants issus du couple séparé, peut jouir de son père et de sa mère de manière alternative.

A lire également : Divorce : bien choisir son avocat (et comment)

En réalité, dans ce système, chacun des géniteurs du couple séparé peut avoir la garde des enfants en s’entendant sur les temps de garde.

Les critères à respecter pour la garde partagée

garde partagée

Lire également : Instauration d'une communication efficace et harmonieuse au sein de la famille

L’un des critères exigés pour une garde partagée est que les parents devront s’entendre pour engager un garde d’enfant commun. Ce dernier devra suivre les enfants dans les domiciles des deux parents lorsque l’un a la garde du petit. Cela sous-entend que lorsque le temps de garde partagé est défini, l’envoi des enfants dans la maison d’un des deux membres doit se faire sous la supervision du garde des enfants qui devra les accompagner.

Le second critère exigé pour une garde partagée est que les enfants ne doivent pas être amenés dans plus de 2 familles. De ce fait, ils peuvent être emmenés soit chez leur père ou chez leur mère, et non chez une autre personne en dehors de ceux-là. Cela veut dire que la garde partagée doit se faire de manière à ce que les enfants ne sentent pas la séparation de leurs parents.

En plus de ces 2 critères, les parents doivent définir ensemble les heures, les jours de garde, les habitudes des enfants, les périodes de vacances et tout ce qui les concerne en commun accord. De plus, les habitations des parents ne doivent pas être trop éloignées.

Comment bénéficier de la garde partagée ?

Pour bénéficier de la garde partagée, il faudra introduire un dossier auprès d’un juge spécialisé dans ce domaine. Les juges les plus habiletés pour traiter ce genre de problème sont les ceux des affaires familiales. La garde partagée est souvent le résultat d’un conflit entre deux parents souhaitant profiter à parts égales de la garde de leurs enfants.

Dans une telle situation, il faudra saisir un juge des affaires familiales en lui adressant un courrier. Dans ce dernier, il faudra mentionner les noms des deux parents et le motif du désaccord.

Les avantages financiers de la garde partagée

Au-delà des avantages psychologiques pour les enfants, la garde partagée peut aussi offrir des avantages financiers non négligeables. En effet, en partageant la garde de leur(s) enfant(s), les parents peuvent se répartir équitablement les frais liés à l’éducation et à l’entretien de leur(s) progéniture(s). Cela inclut notamment le coût de la nourriture, du logement ou encore des vêtements.

Si un parent est contraint d’arrêter son activité professionnelle pour s’occuper de ses enfants suite à une séparation conjugale, par exemple, il peut bénéficier d’une aide financière sous forme d’allocations familiales. Si c’est le cas pour chacun des deux parents dans le cadre d’une garde alternée, alors ils toucheront tous deux cette allocation.

Si l’un des parents doit faire garder son enfant lorsque celui-ci n’est pas en sa compagnie (par exemple pendant ses heures de travail), il devra souvent recourir aux services d’une nounou ou inscrire son enfant dans une crèche. Dans ces situations-là aussi, les coûts sont divisés entre les deux parents grâce à la garde partagée.

Pour toutes ces raisons donc • économiques comme psychologiques -, opter pour une garde alternée peut représenter une solution intéressante tant sur le plan financier que familial.

Les inconvénients potentiels de la garde partagée et comment les éviter

Malgré ses nombreux avantages, la garde partagée peut aussi présenter quelques inconvénients. Il faut les prendre en compte pour éviter tout désagrément éventuel.

Le premier inconvénient potentiel concerne l’organisation des parents. Effectivement, il faut se faire accompagner par un avocat spécialisé en droit de la famille dès le départ. Ce dernier pourra les aider à anticiper et prévenir tout conflit en proposant des solutions adaptées à leur situation particulière.

Si l’organisation de la garde partagée peut paraître complexe au premier abord, elle offre néanmoins de nombreux avantages sur le plan financier et éducatif. En respectant quelques règles simples d’entente entre les deux parties (communication régulière et honnête, accompagnement juridique le cas échéant), vous pourrez ainsi assurer une transition sereine et harmonieuse pour votre enfant lorsqu’il changera de foyer.